Billets de jjadam

Le Programme du Liber-Thés

P6133740

> Café philo.

 Mardi 16 février, de 18 h 30 à 20 h,

animé par Patrice Bothereau, docteur en philosophie, sur le thème :

« Qu'est-ce que le droit ? »,

au Liber.thés, 21, avenue Wilson, à Blois-Vienne.


> Café des langues. 

Mercredi 17 février, de 18 h 30 à 20 h 30,

discussion à bâtons rompus en anglais, espagnol, allemand ou autres langues,

au Liber.thés, 21, avenue Wilson, à Blois-Vienne.

Agenda du Liber-Thés

 Liber. thés. 

P6133740

Soirée poésie avec le Cercle des Poètes retrouvés en Vendômois,

vendredi 12 février, à partir de 19 h 30,

au Liber.thés, 21, avenue Wilson  ;

avec un hommage à Pierre-Alain, président d'honneur, récemment disparu.

Atelier d'écriture au Liber.Thés

ÉCRITURE CRÉATIVE L'atelier des mots au Liber. Thés

31/01/2016 05:22

P6133740

Animé par Marie Remande, un atelier d'écriture créative pour adultes aura lieu au Liber. Thés, 21, avenue du Président-Wilson, en Vienne, le mercredi 3 février et le mercredi 2 mars, de 18 h 15 à 19 h 45. Tarif : 13 euros pour un atelier, 24 euros pour les deux ateliers, plus une consommation. au choix.

Nombre de places limité à 12 participants,

s'inscrire dès que possible au 06.07.46.18.56 
ou marie.remande@yahoo.fr

Ce Dimanche venez au Salon du Mariage

Le Salon du mariage fait toujours recette

31/01/2016 05:38

  

Le salon du mariage fait toujours recette slider


Des défilés permanents durant tout le salon. - (Photo NR, Jérôme Dutac)

Le nombre de mariages tend à diminuer en France depuis quelques années mais pour certains, cela reste un événement incontournable.

 Mariage pluvieux, mariage heureux ? Si l'on en juge par les trombes d'eau qui se sont abattues hier toute la journée sur l'agglomération blésoise, la bonne idée du week-end, c'était de mettre la bague au doigt de sa promise et de se rendre au salon du mariage et du Pacs organisé dans les locaux de la concession Citroën par l'Union des commerçants Blois rive gauche.

Ils se marient après 33 ans de vie commune

Florence et Christophe font partie de ceux qui vont franchir le pas. « Mais notre mariage est bizarre », préviennent-ils. Parents de 3 enfants, ils ont choisi de convoler en justes noces après 33 ans de vie commune. La cérémonie aura lieu en août. « Juste au moment où nous aurons 50 ans tous les deux ce qui n'arrive que 10 jours par an. » 
Au début de leur relation, Christophe avait parlé mariage mais il n'avait pas rencontré un franc succès. Comme il est tenace, il est revenu à la charge l'été dernier, le jour de son anniversaire. Et cette fois, Florence lui a dit oui.
 « C'était devenu une arlésienne, explique le futur époux. Nos amis n'y croyaient même plus. Et puis je me suis lancé… » 
Quel a été le déclic ? « Autour de nous, de nombreux proches ont disparu. J'ai eu envie de partager ce moment avec nos amis mais aussi de mettre en commun tout ce que l'on a créé ensemble. En quelque sorte, on régularise notre situation avec l'avantage original que nous avons nos enfants pour nous aider à préparer ce mariage. » 
À quelques mois de la date fatidique, le couple n'est pas en retard. Il a déjà réservé la salle et trouvé un traiteur.« On est venu au salon pour finaliser les derniers détails », expliquent-ils.Ils recherchent encore un photographe pour les suivre le jour J, le costume, la robe et le vin d'honneur.
A priori, ils ne devraient pas avoir de mal à trouver car à la concession Citroën, les 43 exposants proposent tout ce qui touche de près ou de loin au mariage. On y croise des bijoutiers, des spécialistes de la beauté mais aussi des agences de voyage, des fleuristes, des loueurs de salles, de voitures et de matériels, des traiteurs, des photographes, des coiffeurs, un viticulteur, une chanteuse et bien d'autres encore… « Les gens viennent principalement pour se renseigner, observe Philippe Bahu, président des commerçants de Blois rive gauche. Les contacts se prennent mais les devis se feront plus tard. » 
En France, le nombre de mariages baisse régulièrement mais on assiste à une certaine stabilité depuis 2013, année où les personnes de même sexe ont été autorisées à se marier entre elles. En 2015, 239.000 mariages ont été célébrés, il y en avait eu plus de 300.000 en 2.000.

 Salon du mariage, ce dimanche de 9 h à 19 heures, à la concession Citroën, boulevard Joseph-Paul-Boncour

 Entrée : 2,5 €

à toute vapeur

Visible

Choisir une concession automobile pour organiser le salon du mariage, l'idée est audacieuse mais elle fonctionne parfaitement depuis maintenant cinq années consécutives. On y déambule comme dans n'importe quel salon et si l'on excepte les véhicules de la même marque stationnés sur le parking, on oublierait presque où l'on est. Les exposants qui ne rateraient pour rien au monde ce rendez-vous y trouvent leur compte, les prix restant très raisonnables. En revanche, une meilleure signalisation ne serait pas superflue car on a comme un doute quand on arrive : mis à part le chapiteau, rien n'indique que la concession s'est transformée en salon du mariage le temps d'un week-end.

 

Ouistiti !

31/01/2016 05:26

 

Ouistiti image article large

Un automate pour des souvenirs impérissables.

C'est l'une des nouveautés du salon présentée par le photographe Julien Péron. Un automate proposé à la location qui prend autant de photos que l'on veut et dont les tirages sont délivrés instantanément. « Il n'existe que cinq machines de ce type en France », souligne Julien Péron qui a acheté une licence exclusive dans un rayon de 300 km.

 

Henri Brissot

 

Articles de la Nouvelles Républiques

Salon du Mariage de BRG

Les futurs époux attendus au Salon du mariage

27/01/2016 05:38

 

Les futurs epoux attendus au salon du mariage image article large

Quatre modèles défileront en continu, samedi et dimanche. - (Photo archives NR)

Une nouvelle édition du salon du mariage s’ouvrira samedi 30 janvier. L’occasion de planifier sa cérémonie, du faire-part au voyage de noces.

Le week-end prochain, à la concession Citroën du quartier Vienne et pour la cinquième année consécutive à cet endroit, on pousse les voitures et on sort les robes, les fleurs et les bijoux. Le Salon du mariage, organisé par l'union des commerçants Blois Rive gauche, fait son entrée.

Philippe Bahu, président de l'union des commerçants, a hérité de la machine bien rodée d'Alain Talbo, qui s'est progressivement retiré de l'organisation depuis deux ans. « Heureusement, des organisateurs de longue date, comme Patrick Decaux ou Didier Fradet, sont restés et s'investissent énormément pour ce salon, assure-t-il. Pour offrir le meilleur panel de prestataires pour que les futurs mariés trouvent l'essentiel, on commence à travailler dès avril. »

Rythme de croisière

Cette année encore, 43 exposants se partageront ainsi les travées de la concession Citroën du boulevard Joseph-Paul-Boncour. Robes et costumes de mariés, fleuristes, traiteurs, bijoutiers, coiffeurs, photographes, voyagistes… Tout sera à portée de main pour organiser un mariage – ou un Pacs – de rêve. « On essaye toujours de trouver de nouveaux exposants, mais ce n'est pas facile d'innover, concède Philippe Bahu. Par exemple, on n'a pas réussi à convaincre des pâtissiers ou des chocolatiers de tenir un stand… » 
De toute façon, pour Blois Rive gauche, il n'est pas encore question d'agrandir le salon, même si la jauge maximum d'exposants a été atteinte. « Cet événement est lié aux commerçants du quartier. Notre objectif est aussi de faire venir de petites boutiques, grâce à des tarifs accessibles : entre 300 et 400 € le stand. Si on devait bouger à la Halle aux grains, par exemple, ça leur coûterait le double ! » 
Bref, le Salon du mariage a trouvé son rythme de croisière. Le défilé de robes et costumes de mariés reste au centre de l'événement. « Quatre modèles défileront toute la journée, en continu, précise Philippe Bahu. Il y aura aussi beaucoup de démonstrations en direct sur les stands. » 
Et si la dernière édition – 800 visiteurs – avait subi la concurrence d'événements sportifs internationaux, les commerçants de Blois Rive gauche espèrent bien retrouver leurs 1.200 visiteurs habituels.

Samedi 30 et dimanche 31 janvier, de 9 h à 19 h, à la concession Citroën, 20, boulevard Joseph- Paul-Boncour.

Entrée : 2,50 €

A.M.

Article de la Nouvelle République

Conférence au Liber.Thés

Le végétarisme expliqué au liber.thés

25/01/2016 05:35

 

De gauche à droite, Roman His et Perrine Bellanger. - De gauche à droite, Roman His et Perrine Bellanger.

De gauche à droite, Roman His et Perrine Bellanger.

Une vingtaine de personnes assistait jeudi dernier au Liber.thés à l'intervention de Perrine Bellanger sur l'alimentation végétarienne. Accompagnée de Roman His, correspondant local de l'Association végétarienne de France, la jeune diététicienne-nutritionniste a d'abord expliqué en quoi consistait son travail. «Il s'agit d'informer, de donner des conseils pour que les gens prennent les bonnes décisions au plan de la sécurité alimentaire», indique-t-elle. Interrogée sur le point de rester en bonne santé tout en étant végétarien, Perrine Bellanger précise que « les alimentations végétariennes et végétaliennes sont adéquates sur le plan nutritionnel et bénéfiques pour la prévention de nombreuses maladies, mais qu'il convient toutefois de se garantir de certaines carences» . L'Association végétarienne compte une cinquantaine d'adhérents dans le département. Elle organise des sorties, des ateliers cuisine et des interventions ponctuelles pour découvrir les saveurs végétariennes.

Contact : 07.81.62.88.61. www.vegetarisme.fr

Cor. NR : Jacques Henry

Article de la Nouvelle République

Un programme Riche et Varié pour le Théâtre Monsabré

Un trimestre riche et varié au théâtre Monsabré

09/01/2016 05:38

Un trimestre riche et varie au theatre monsabre slider

suivanteprécédente

De la musique irlandaise avec les Ghilli'es.

A raison de deux ou trois spectacles par semaine, on ne s’ennuie jamais au théâtre Monsabré. Le public en redemande !

 Jean-Jacques Adam est un programmateur éclairé qui fonctionne essentiellement par coups de cœur. « Je m'efforce toujours de rencontrer les artistes en amont. Et quand ils sont là, je suis avec eux tout le temps. »

Une proximité visiblement appréciée car le théâtre Monsabré est convoité. S'il privilégie les artistes régionaux, Jean-Jacques Adam est également sollicité par des troupes venant de plus loin. « Notamment de Paris où le prix des salles a eu tendance à fortement augmenter. » 
Du coup, il ne rencontre aucune difficulté pour bâtir une programmation pourtant particulièrement dense. Chaque semaine, ce sont ainsi deux ou trois spectacles qui sont proposés. Le public suit puisqu'il n'est pas rare que la salle d'une capacité de 230 places fasse le plein.
Pour 2016, à noter un changement de tarification grâce à l'entrée de Monsabré dans le « Pass ville de Blois » qui permettra d'assister à un spectacle pour seulement 8 € au lieu de 15 €. Autre nouveauté, la possibilité d'acquérir une carte pour 15 € donnant droit à 10 spectacles au tarif préférentiel de 6 €. Au programme, on retiendra le concert donné le samedi 16 janvier par Michel Gentils, le spécialiste de la guitare à douze cordes, technique qu'il a ramenée des États-Unis. Le 23 janvier, les Ghilli'es proposeront une soirée folk où retentiront les sons de la musique irlandaise traditionnelle. La Québécoise Hélène Maurice se produira le samedi 5 mars avec dans sa besace un stock de chansons françaises. Musique encore avec les concerts « jeunes talents » qui permettront de découvrir des groupes locaux à petits prix.
Côté théâtre, la programmation est tout aussi riche. On pourra ainsi assister à une représentation de L'Avare le samedi 28 février et au retour de Manouchka Récoché qui interprétera Madame Marguerite, les 11 et 12 mars. Durant ce premier trimestre haut en couleurs à Monsabré, on aura également droit à de la musique classique, du jazz et de l'humour. En résumé, il y en aura pour tous les goûts. Il suffira juste de braver le froid.

à suivre

Michel Jeffrault « Mon Devos à moi », le 9 janvier ;

soirée rock, le 15 janvier ;

Michel Gentils, le 16 janvier ;

Musiques du monde, le 22 janvier ;

Les Ghilli'es,le 23 janvier ;

Au temps de Chopin, le 24 janvier ;

Malakit, le 29 janvier ;

Ainsi soit-il (théâtre), le 30 janvier ;

Daniel Monforte (jazz), le 6 février ;

Jeunes talents, le 12 février ;

Samuel Leroy (chansons), le 13 février ;

Blues, le 19 février ;

Humour avec Véronique Blot, le 20 février ;

Monsieur Dame, le 27 février ;

L'Avare, le 28 février ;

Swing 41, le 4 mars 

; Hélène Maurice, le 5 mars 

; Madame Marguerite par Manouchka Récoché, les 11 et 12 mars ;

théâtre de Landes-le-Gaulois, le 18 mars ;

Néféyaïde, le 19 mars ;

Vol de Cyrano, le 26 mars.

H.B.

Article de la Nouvelle République

Spectacle de l'Ecole Blaisoise du Cirque

Tours de magie à gogo à l'école blaisoise

30/12/2015 05:35

 

Tours de magie a gogo a l ecole blaisoise slider

 

 

La belle sera-t-elle transpercée par la lame acérée ?

Le spectacle de Noël proposé, dimanche, par l'école blaisoise du cirque, rue des Métairies, a littéralement enchanté petits et grands. Les tours de M. Alfred en ont interloqué plus d'un : boules qui traversent mystérieusement des parois, bouteilles qui apparaissent comme par magie, de quoi faire briller les yeux des enfants et déclencher un torrent d'applaudissements. 
Lorsqu'une jeune femme a été enfermée dans une malle et que son partenaire tout sourire a enfoncé une par une des lames de sabre très affûtées, on a retenu son souffle mais heureusement la belle a bondi de la boîte absolument intacte. 
On a vu une jeune fille virtuose des foulards, aux dons incroyables, qui a épaté le public et le même M. Alfred revenant par séquences avec un nouveau tour dans sa poche. Un bel après-midi sous le chapiteau pour un spectacle haut en couleurs.

Article de la Nouvelle République